Acteurs institutionnels et dispositifs

Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche - DGER

La DGER (Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche) a considéré la coopération internationale comme une mission à part entière de l’enseignement agricole. Cette dernière est structurée autour de 5 niveaux :

- Le bureau de la coopération internationale, chargé de définir la politique de coopération internationale
- L’inspection de l’enseignement agricole, chargée de participer aux évaluations, aux contrôles, au conseil, à l’appui, à l’animation de la réflexion, à la formation des personnels,
- Le Pôle National de Coopération Internationale pour appuyer les établissements dans le montage de réponses aux appels d’offres aux grands projets et pour faciliter l’accueil d’apprenants étrangers,
- Les chargé(e)s de coopération internationale en SRFD, responsables de l’information, de l’animation et de la valorisation de la mission en région
- Les réseaux géographiques chargés de rassembler les établissements collaborant régulièrement avec un pays et de produire des informations et des contacts avec leurs systèmes de formation agricole, de nourrir la réflexion sur les actions, la production de connaissances, l’organisation d’échanges de pratiques, la formation des personnels…

Pour consulter la Note de service de 2007 (format pdf 63 Ko), cliquer ici.

Ses missions de coopération internationale sont définies par :

- La loi d’orientation agricole (art. L 811-1) qui favorise notamment les échanges et l’accueil d’élèves, apprentis, étudiants, stagiaires et enseignants

- La circulaire du 26 juin 2001 qui fixe 4 priorités :

  • La mobilité des apprenants et des formateurs, encouragée par une politique de bourses de stages à l’étranger (4400 départs en 2002 pour 1,6 millions d’euros, directement gérés par les établissements d’enseignement agricole dans le cadre des programmes de formation),
  • Le développement européen, facilité par l’utilisation des programmes de formation (Socrates, Leonardo),
  • La valorisation des compétences, notamment dans le cadre de l’aide au développement, diffusion de savoirs techniques, d’organisation de systèmes de formation ceci en en coopération avec les pays partenaires,
  • La formation des agents de la DGER à la coopération internationale (stages DGER / stages GRAF / préparation au départ).

Télécharger la circulaire du 26 juin 2001 (Format pdf 69 Ko)

2. Les réseaux de l’enseignement agricole en lien avec la mission de coopération internationale

Plus d’informations sur les réseaux de l’enseignement agricole en lien avec la mission de coopération internationale sur http://www.chlorofil.fr/typologie/reseaux-et-annuaires.html

3. Le Réseau Education au développement

Le Réseau Éducation au développement (RED)] est un réseaux du Ministère de l’agriculture. Ce réseau est né en 1998 du besoin des enseignants d’utiliser des outils leurs permettant d’intégrer l’éducation à la citoyenneté internationale et l’interculturel dans leurs pratiques pédagogiques. Le réseau favorise les échanges d’expériences, la connaissance des outils et des actions des différents établissements. Il travaille en partenariat avec les conseils régionaux et les associations locales.